AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'énigme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diane

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 48
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: L'énigme   Mer 29 Nov - 1:31

Bonjour à vous tous,

Beaucoup de gens considèrent la vie comme une énigme, voire un « puzzle » dont l'assemblage est impossible. Mais il n'y aurait plus d'énigme si on connaissait la réponse.

Tout énigme consiste en un manque d'information.

Tout ce qui se passe ou peut se passer, fait partie des lois naturelles de l'Univers, dans lesquelles est imbriqué l'homme, avec ses comportements, ses pensées, ses sensations.

Nous sommes absolument intégrés dans un ensemble que nous ignorons, avec un rôle précis que nous ne connaissons pas.

Définir en termes opérationnels signifie dire ce qui se passe, et dès qu'on aborde cette description, on s'aperçoit qu'elle concerne des transactions. On ne peut décrire un mouvement sans décrire la surface ou l'espace à l'intérieur duquel il se produit. On ne sait qu'une étoile ou une galaxie donnée s'est déplacée qu'en comparant sa position à celle des étoiles ou des galaxies qui l'entoure. De même, tandis qu'on s'efforce de décrire le monde le plus complètement possible, c'est l'homme que l'on décrit; car la description scientifique du monde est en réalité la description des expériences faites par les hommes pour explorer le monde.

Inversement, en s'efforçant de décrire l'homme aussi complètement que possible, on décrit le monde. On ne les sépare qu'en les examinant de trop près, c'est-à-dire en les méconnaissant.

C'est ainsi que nous croyons « choisir » notre rôle, alors que nous ne faisons que le jouer, en permanente interaction avec tout, absolument tout ce qui nous entoure.

La sensation de l'interdépendance des éléments du monde est due, bien entendu, aux communications ultrarapides. Personne ne s'étonne même plus de ce qu'un événement, américain, chinois ou spatial, soit instantanément télévisé chez soi. Les choses ne sont plus passées « là-bas » il y a huit ou quarante jours. Mais tout se passe « ici et maintenant ». Physiquement, chacun ressent les limites étroites de la planète.

De plus, les pays lointains, jadis abstraits et inaccessibles, sont atteints par avions, le temps d'un sommeil. Le Chinois et l'Indien sont immédiatement présents à notre domicile. Ils ne sont plus des abstractions, mais des êtres que nous touchons affectivement puisque nous les voyons dans l'instant. Ils vivent en même temps que nous, vieillissent avec nous. Ils ne font plus partie d'une autre planète. Nous les ressentons immédiatement comme amis, ennemis, gêneurs, ou semblables. Car il est évident que nous les ressentons à travers ce que nous sommes! Soit la somme de nos actions qui sont devenues expérience.

Ce chinois, cet indien sont des miroirs de nous-mêmes. Ainsi, grâce à la télévision et à internet, le monde devient un jeu de miroirs de notre propre personne. L'univers devient une diversité infinie, en même temps qu'il se « soude » dans une unité quasi totale.

Tout ce que nous pouvons voir dans le monde, nous montre ce dont l'être humain est capable, positif ou en négatif. Mais cela nous montre, par conséquent, tout ce dont nous sommes capables, nous aussi, dans nos inconscients.

Quant aux événements : catastrophes, guerres, révolutions, tremblement de terre, nous constatons « de visu » que cela pourrait « nous » arriver un jour également.

La planète devient ainsi peuplée d'un seul individu, multiplié par des milliards de miroirs. Tous ces continents, ces pays, ces événements, qui jadis étaient locaux et abstraits dans notre imagination, deviennent une unité insécable. Notre terre assemble des anciens morceaux comme elle le ferait d'un « puzzle ». L'égocentrisme des individus craque, pour se mouler lentement dans le grand corps humain planétaire.

La sensation humaine se met à l'échelle de tout ce qui se passe. Et il faudrait une formidable couche inconscience, de peur ou de sommeil, pour n'être pas imprégné de cette réalité.

Ne dis ons pas fréquemment « notre planète », et non plus « la Terre »? Notre habitat est devenu un vaisseau spatial parmi d'autres...


Diane
Coeur rose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'énigme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Une énigme Dylanienne »
» B.A.C.H.
» Les énigmes de Miss Marple
» Enigmes, casses-tête & Co
» La Collection de Gui_Gui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cheminement personnel :: Vers la nouvelle psychologie-
Sauter vers: